Home / Sex og chat amsderdam / Adult dating las vegas maile

Adult dating las vegas maile

Le même mode de déroulement: convergence (plusieurs personnes développent des symptômes indépendamment les unes des autres), déclencheur (l’occurrence ou la perception d’un événement précis et inhabituel ou souvent une odeur étrange) et la contagion (propagation soit par rayonnement via les travailleurs-euses voisins soit par le réseau des individus intimement liés, compliqué à nouveau par l’accès à l’internet) …

Certains spécialistes font eux l’hypothèse de l’existence d’un «syndrome du voyageur».Au cours de ses recherches, Moshe Kalian a trouvé des premières descriptions du syndrome remontant au 19ème siècle, extraites des mémoires d’habitants de Jérusalem et de récits de pèlerins.Bertha Spafford-Vester, fille de colons américains établis en Israël à la fin du 19ème siècle, raconte ainsi dans ses mémoires: «Jérusalem attire toutes sortes de gens.Quatrième étape de notre cartographie de ce phénomène avec les crises mystiques observées en Israël.Touristes pris d’un étrange accès de folie face à un tableau de maître, routards en plein délire mystique sur les routes de l’Inde, Japonais qui dépriment à Paris, vagabonds se prenant pour le Messie à Jérusalem, Robinsons occidentaux échoués sur les plages de Tahiti…La plupart venaient de l’Amérique rurale et avaient reçu une éducation protestante très stricte.Le psychiatre a donc émis l’hypothèse que ces personnes auraient eu un choc en arrivant à Jérusalem car la ville ne correspondait pas à la représentation idéalisée qu’elles en avaient.Ils errent en prêchant au milieu des touristes et se lancent dans de grands sermons rarement intelligibles, persuadés qu’ils sont investis d’une mission divine.Chaque année, une trentaine de touristes en visite dans la ville trois fois sainte sont hospitalisés au Centre psychiatrique de Kfar Shaul, situé dans la vieille ville.On les croise dans la vieille ville, aux abords du Mur des lamentations et du dôme du Rocher.Certains sont accoutrés comme Jésus ou Abraham, portant une toge ou enroulés dans des draps piqués à l’hôtel, traînent parfois une croix, tandis que d’autres courent nus dans les rues, sur un mode Adam et Ève.

201 comments

  1. Jan 20, 2010 21 responses to “Like the onset of some cold glaucoma dimming away the world”

  2. Tasha Maile, a mother of three from San Diego, has attracted criticism in the past for her outspoken remarks about breastfeeding. She's defended herself against.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*